Détachant DIY pour chevaux gris

cheval gris propre détachant diy

Détachant DIY pour chevaux gris prêt en cinq minutes.

Salut ! On commence enfin à sortir de l’hiver ! C’est le printemps ! Et aussi le retour de la saison de concours. Pour autant, nos loulous qui vont au pré son bien placés pour le savoir : c’est toujours la saison de la gadoue ! Entre ça et les tâches jaunes provoquées par les siestes dans le crottin, difficile d’avoir un cheval propre des sabots aux oreilles. Je vous propose une petite solution rapide et peu coûteuse pour permettre à vos chevaux de retrouver une couleur décente, sans pour autant devoir les passer au karcher : ma recette de détachant maison pour chevaux gris.

Ingrédients :

Une bouteille à bouchon spray.

Le spray vous permettra d’avoir une utilisation facile de votre détachant DIY. Vous pouvez également le conditionner en bouteille classique si vous le souhaitez. Pour un conditionnement écologique, choisissez un contenant en verre auquel vous pourrez visser l’embout vaporisateur ou recyclez un ancien contenant (produit à crins idéalement) que vous laverez au préalable. Sinon, vous pouvez vous rendre en grande surface pour en acheter un, cela coûte en général entre 1 et 3 euros.

Du vinaigre blanc.

Le vinaigre, c’est magique : ça éloigne les mouches, ça fait briller le poil, et surtout : ça décrasse. C’est le nerf de la guerre. Le Graal ! En plus, c’est un produit très bon marché : une bouteille d’un litre coûte en moyenne 50 centimes.

De l’huile essentielle de tea-tree

Pour l’odeur et ses multiples propriétés préservatrices. Si vous n’appréciez pas le tea-tree, vous pouvez vous pencher vers les huiles essentielles de lavande ou de citronnelle. Vous n’aurez besoin que de quelques gouttes pour cette recette, c’est pour cette raison que je conseille le tea-tree, il pourra servir pour d’autres mélanges et ne restera pas inutilisé au fond d’un placard.

De l’après shampooing

L’après shampooing servira à radoucir la solution vinaigrée de notre détachant DIY pour ne pas agresser la peau de votre cheval. Si déjà pour vos cheveux vous avez choisi un produit naturel et sans produits nocifs, utilisez celui-ci. Sinon : choisissez-en un naturel et sans silicone pour éviter les micro-déchets. J’utilise personnellement un après-shampooing à base d’huiles végétales de ricin.

De l’eau

Vous aurez besoin de diluer un peu votre mélange dans de l’eau claire : l’eau du robinet fera parfaitement l’affaire.

Étapes de préparation

  • Remplissez votre bouteille jusqu’au tiers avec de l’eau.
  • Versez du vinaigre blanc jusqu’aux deux tiers de la bouteille.
  • Ajoutez 3 à 5 gouttes d’huile essentielle de tea-tree (pour l’odeur)
  • Ajoutez l’équivalent de trois pressions d’après shampooing (environ deux cuillers à soupe).

Revissez le bouchon de votre bouteille. Secouez bien pour mélanger, votre solution est prête. Vous avez fabriqué votre propre détachant DIY pour robe en cinq minutes chrono !

Conseils d’utilisation


Pour détacher la robe de votre cheval : vaporisez le mélange sur l’intégralité de la tache de manière à imbiber le poil uniquement sur la zone. Attendez deux ou trois minutes puis frottez la tache dans le sens du poil avec une serviette éponge.

Ce mélange ne craint pas le froid ni l’humidité. Gardez-le à l’abri des chaleurs intenses et de la lumière, une sellerie sera parfaite pour le stockage.

Évitez d’utiliser le détachant plus d’une fois par jour sur le même cheval. Il n’est pas censé être allergisant, mais le but n’est pas de dissoudre votre poney d’amour dans le vinaigre non plus !

ATTENTION : Ne vaporisez jamais ce mélange sur une plaie ouverte ou en cas d’affection de la peau (gale de boue, dermite…) le vinaigre reste un astringent, c’est à dire qu’il pique et vous pourriez vous trouver face à une réaction très vive de votre cheval face à l’inconfort provoqué.

2 réponses à “Détachant DIY pour chevaux gris

    1. Bonjour Lola, si ton après shampooing est 100% naturel, c’est à dire s’il est sans parabènes, sans sulfates, il n’y aucun danger !
      Sinon, tu peux le remplacer par de l’huile végétale comme de l’huile de ricin ou de l’huile d’amande douce, le but étant d’apporter une base neutre à la base astringente du vinaigre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *