6 Comments

  • M dit :

    Merci beaucoup pour cet article! Personnellement, j’ai peur des grands chevaux et ce n’est pas facile d’arriver au club avec une appréhension pour voir qui je vais monter!

    • Sarah dit :

      Coucou !
      Merci à toi pour avoir pris le temps de laisser ce commentaire.
      En as-tu parlé à ton enseignant ? Peut-être faut-il que tu passes plus de temps à pieds proche de ces chevaux dont la taille te met mal à l’aise ? Pas forcément en longe, mais plutôt devant leur pré, puis ensuite devant leur box, pour t’y habituer au fur et à mesure !

  • Chris dit :

    Bien écrit Sarah !
    En effet la peur ou l’aprehension fait partie intégrante de l’équitation … sortir de sa zone de confort à cheval (ou même dans la vie )est toujours anxiogène 😋 mais nous pousse vers le progrès
    Alors goooo 😃

    • Sarah dit :

      Merci ma Christelle !
      Tu as totalement raison, c’est vrai que sortir de sa zone de confort amène vers le progrès, mais il faut le faire correctement. Heureusement qu’on a des Stéphane et des Pauline nous ! 😀

      • Celia dit :

        Je trouve cet article encore une fois énormément intéressant. Et comme tu le sais déjà je suis déjà moi aussi passé par ce stade de peur, mais tout est derrière moi à l’heure d’aujourd’hui grâce à de super coach mais aussi tout mes entourages équestre , même si deux ou trois petites appréhensions reste encore quand je suis à cheval 😉

        • Sarah dit :

          Hello Célia ! Les appréhensions ça reste normal, comme disait Chris dans un commentaire plus haut, c’est ce qui pousse vers l’avant aussi, l’important c’est de ne pas aller trop fort dans les zones d’inconfort pour éviter de se faire trop peur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *